Direct Mail - Spring

Faites un don!

Certaines choses dans la vie sont vraiment incompréhensibles. Le 9 août 2019, alors que je préparais notre voyage en famille, un appel téléphonique a tout changé.

Mon époux Andrew était au chalet familial avec nos trois enfants Abigail, Oliver et Elliott. Sur le chemin du retour, Andrew m’a téléphoné. Il parlait d’un accident et je l’ai entendu dire à quelqu’un qu’Elliott était endormi pendant le trajet. Pourquoi disait-il cela? Elliott adore dormir en voiture, mais quel était le lien avec cet accident?

Il s’est avéré qu’une voiture circulant en sens inverse avait perdu le contrôle, traversé le terre-plein et percuté notre minifourgonnette. Andrew, Oliver et Abigail étaient secoués, mais ils n’étaient pas blessés. Elliott était inconscient sur la scène de l’accident. Dans un hôpital de Gatineau, les médecins ont tout fait pour le garder en vie tout en restant en communication avec l’équipe de traumatologie du CHEO. Mais Elliott était toujours inconscient. Les médecins croyaient au pire et nous ont demandé de faire nos adieux à Elliott. Cependant, ils n’étaient pas prêts à abandonner. Elliott fut transféré au CHEO en ambulance et je suivais derrière dans un taxi. C’était irréel. Je n’arrivais pas à comprendre ce qui se passait.

Les résultats de la tomodensitométrie au CHEO ont démontré qu’Elliott avait une lésion cérébrale, des contusions pulmonaires bilatérales et à la colonne vertébrale et une fracture du fémur. Il a été admis à l’unité des soins intensifs pédiatriques du CHEO et branché à un ventilateur ainsi qu’à tous les moniteurs imaginables.

D’autres tests, dont plusieurs IRM, ont démontré qu’Elliott avait souffert d’un traumatisme cérébral grave appelé « lésion axonale diffuse ». Son cerveau était endommagé et avait saigné à plusieurs endroits. Toutes les parties de son cerveau étaient atteintes. J’étais tout simplement incapable de comprendre.

Il est impossible de prévoir la guérison du cerveau humain. Tout semble s’allumer et s’éteindre et on ne sait jamais si cela indique des progrès ou des événements aléatoires. Parfois, nous n’étions pas certains si Elliott était conscient ou si notre imagination nous jouait des tours. Mais, après sa première nuit au CHEO, il a réussi à prendre quelques respirations.

Alors que l’état d’Elliott se stabilisait et qu’il commençait à se réveiller, il est devenu clair que ses blessures ne seraient pas guéries de sitôt. Au début, il avait de la difficulté à respirer en raison des contusions pulmonaires et d’une paralysie au diaphragme du côté droit. Il n’avait plus de mobilité dans son bras droit. Bientôt, nous avons appris que la violence de l’impact avait déchiré plusieurs nerfs dans sa colonne vertébrale.

Heureusement, nous avons eu accès à toutes les ressources du CHEO. Neurologues, pédiatres, chirurgiens plastiques, physiothérapeutes, orthophonistes, ergothérapeutes, personnel infirmier, travailleurs sociaux, spécialistes du milieu de l’enfant – sans mentionner d’innombrables pièces d’équipement spécialisées. Tout cela a été mis à notre disposition pour venir en aide à Elliott grâce aux donateurs comme vous. L’équipe du CHEO a étudié les façons de guérir Elliott. Sans connaître les détails, nous avons compris que ce serait un long cheminement. Mais nous savions aussi que nous étions chanceux d’avoir le CHEO pour nous guider.

L’avantage de traverser une telle épreuve à cinq ans est que le cerveau est très adaptable à cet âge. En utilisant les stratégies enseignées par l’équipe de réadaptation, l’espoir était que son cerveau se reprogrammerait. Il a dû réapprendre à parler, à manger, à marcher et plus encore.

Au début, Elliott était incapable de parler, puis il a commencé à émettre des sons. Nous allions avoir recours au programme de dispositifs de communication améliorée et alternative, qui rend disponibles de nombreux dispositifs spécialisés grâce à l’appui des donateurs. Mais un matin, soudainement, Elliott a dit : « Maman, peux-tu changer ma couche? » C’était extraordinaire! Depuis, sa parole ne fait que s’améliorer.

Notre salon s’est transformé en suite d’hôpital et notre premier étage entier était accessible. Un physiothérapeute du CHEO a continué de travailler avec Elliott, et presque deux mois après l’accident, il a réussi à se tenir debout. Peu après, il a surpris tout le monde en traversant la pièce pour aller chercher un de ses jouets. Notre espoir est devenu réalité – Elliott a recommencé à se promener partout. Nous étions stupéfaits, ravis, émotifs et incroyablement reconnaissants envers tous les gens qui avaient rendu cela possible – incluant les donateurs comme vous.

Malgré tous ses progrès, nous ne savons pas ce qui attend Elliott. Grâce à l’équipe du CHEO menée par Dre Anna McCormick qui gère les morceaux de ce casse-tête, nous regardons en avant avec optimisme. Sept mois après l’accident qui aurait dû lui coûter la vie, Elliott fait des progrès constants.

Notre vie avant le 9 août 2019 semble lointaine. Mais notre fils est déterminé et nous en sommes reconnaissants. Lorsqu’il veut faire quelque chose, il le fait! Sans les soins de classe mondiale du CHEO et le soutien des donateurs comme vous, Elliott ne se tiendrait pas debout ici aujourd’hui. Ensemble, vous lui avez donné les outils et les stratégies qui lui ont permis de redevenir lui-même et vous avez donné à notre famille de l’espoir et un avenir brillant.

Nous vous remercions du fond du coeur. Nous espérons que vous savez que votre don au CHEO fera une différence énorme pour les enfants comme Elliott.

Cordialement,


Christine (et Andrew), parents du CHEO

P.-S. – Veuillez songer à devenir donateur mensuel.
Vos contributions aideront les patients du CHEO aujourd’hui et tous les jours.